Joint et baguette

Les joints et baguettes : mortier pour joints

Les joints et les baguettes forment les finitions de l’ouvrage. C’est avec ces éléments que l’on assure l’aspect esthétique et la longévité du carrelage.




Conseil pratiques pour la réalisation du joint

La première qualité d’un joint réussi, c’est son étanchéité. On veut éviter que le joint ne laisse passer l’eau ou l’humidité. De telles infiltrations peuvent décoller les carreaux.

Pour faire les joints du carrelage, il faut être équipé :

  1. de mortier à joint (hydrofuge dans le cas d’une salle de bain ou d’une terrasse)
  2. d’une truelle en langue de chat (elle a une lame étroite et un bout arrondi)
  3. d’une raclette en caoutchouc
  4. d’une éponge
  5. d’un chiffon sec

Sur les murs, on utilise un mortier à joint blanc
ou une couleur qui rappelle les tons des carreaux.



La préparation et l’application du mortier

Le mortier doit être suffisamment liquide afin de pénétrer le joint sur toute sa surface. Un mortier trop solide est une recette pour de futures infiltrations d’eau et des craquelures.

Le mortier à joint se présente sous la forme d’une poudre que l’on dilue dans de l’eau. Il faut respecter le dosage prescrit. Ensuite, on applique le mortier entre les carreaux avec une truelle langue de chat.

Ensuite, avec la raclette en caoutchouc, vous allez effectuer plusieurs passages afin de remplir les joints en profondeur. Une raclette passée rapidement devrait suffire à enlever les excédents de mortier. Il faut ensuite lisser les joints avec les doigts ou la raclette. Enfin, on nettoiera la surface avec une éponge humide et un chiffon sec.



Le joint de dilatation

Parce que le carrelage se dilate et bouge avec le temps et les variations de température, il est bon d’installer des joints de dilatation. Ils sont indispensables aux grandes surfaces carrelées, à partir de 40 mètres carrés. Sans joints de dilatation, les carreaux risqueraient de se soulever ou de se dilater.

Le joint de dilatation peut être constitué d’un joint souple en caoutchouc, en élastomère ou en silicone ; de profilés de dilatation en aluminium, en laiton ou en acier…

Les joints de dilatation doivent en outre être installés en périphérie des pièces. Entre les murs et les derniers carreaux, on laissera un espace d’entre 8 et 10 mm. Ce vide est un espace indispensable car il permet de maintenir le carrelage en bon état pour longtemps. Cet espace peut rester vide et masqué par une plinthe ou emplit d’un joint en silicone. Les joints de dilatation sont à traiter avec un profit adapté.



Les baguettes

Les baguettes sont à placer dans les angles et entre les pièces, pour séparer différents carrelages. Il existe différentes sortes de baguette, qui sont soit en métal, soit en bois, soit en PVC.

La baguette ne ressemble pas au carrelage mais doit bien se marier à l’ensemble.



Demandez vos devis Carrelage gratuits en 1 minute !